Egon Schiele, Crouching male nude (self portrait), 1918

Lith_Schiele20

Nouveau produit

Attention: dernières pièces en stock!

Crouching male nude (self portrait), 1918

Planche dessinée et imprimée couleurs par couleurs sur presse lithographique Marinoni-Voirin dans notre atelier d'après l'œuvre original d'Egon Schiele de 1910.
Lithographie originale d'Egon Schiele réalisée dans notre atelier.
Format : 64 x 50 cm / Papier: Rives Artist, ivoire de 270 grammes.
Rare exemplaire non plié.

580,00 € TTC.

Après le succès du livre Erotica de Jane Kallir édité en 2007, quelques planches de cette œuvre sont disponibles à la vente directement aux Éditions Anthèse.
Lithographie originale d'Egon Schiele réalisée dans notre atelier.
Lithographie en 3 couleurs
Format papier : 640 x 500 mm
Format de l’œuvre : 550 x 350 mm
Signée dans la planche
Timbre à sec de l’atelier Anthèse

Egon Schiele naît le 12 juin 1890 à Tulln, non loin de Vienne, d’un père d’origine allemande et protestant et d’une mère d’origine tchèque et catholique. Le père d’Egon meurt en 1904, laissant trois enfants : Egon, Mélanie et Gerty, avec laquelle l’artiste entretiendra toute sa vie des relations passionnées. Élève peu studieux, Egon entre à l’Académie de Vienne à l’âge de seize ans. En 1908, il rencontre Gustav Klimt, dont il subit l’influence. Menacé de renvoi, il décide de quitter l’Académie. Il mène alors une vie chaotique. Négligeant et refusant toute concession, il se brouille avec la plupart de ses mécènes. En 1911, il se lie avec un ancien modèle de Klimt. Âgée de dix-sept ans, Wally sera sa compagne pendant cinq ans, le soutenant dans les périodes les plus difficiles : il est emprisonné en 1912 sur une fausse accusation d’enlèvement et de viol sur mineure. En 1915, il quitte Wally et se marie. Enrôlé volontaire, il va d’une caserne à l’autre, mais jamais sur le front. De retour à Vienne, au début de 1917, il connaît le succès comme portraitiste mondain. Le 28 octobre 1918, sa femme, enceinte, meurt de la grippe espagnole. Le 31 octobre, Schiele s’éteint à son tour. Dès ses années d’études, Schiele fait preuve d’une capacité à dessiner avec une extrême rapidité. La figure humaine, et nue, sera sa principale source d’inspiration. Faute de moyens, il fait d’abord poser sa sœur, des enfants pauvres ou les patientes d’une clinique pour femmes. Par la suite, sa compagne Wally, puis sa femme, seront ses principaux modèles. « Vos dessins plairont toujours à des connaisseurs et même à quelques non connaisseurs », lui écrivait un marchand viennois. Effectivement, ses œuvres érotiques sont recherchées des amateurs, en dépit d’une vision parfois brutale, voire morbide. Désarticulant les corps, Schiele donne à ses modèles des visages impersonnels de poupées de chiffon. Les formes, d’abord rehaussées d’aquarelle et soulignées de gouache, s’épurent, laissant au trait toute sa puissance. Schiele, qui connaissait peu l’art étranger de son époque, s’inscrit dans la tradition des grands dessinateurs germaniques.

 

éditions anthese, claude draeger, nicolas draeger, livre d’artiste, lithographie, Erotica Egon Schiele, lithographie original Egon Schiele

Titre Egon Schiele, Crouching male nude (self portrait), 1918
Format 64 x 50 cm
Pages 1
Publié en 2007
Auteur(s) Egon Schiele
Artiste Schiele

Commentaires Aucun client pour le moment.

Écrire une critique

Egon Schiele, Crouching male nude (self portrait), 1918

Egon Schiele, Crouching male nude (self portrait), 1918

Crouching male nude (self portrait), 1918

Planche dessinée et imprimée couleurs par couleurs sur presse lithographique Marinoni-Voirin dans notre atelier d'après l'œuvre original d'Egon Schiele de 1910.
Lithographie originale d'Egon Schiele réalisée dans notre atelier.
Format : 64 x 50 cm / Papier: Rives Artist, ivoire de 270 grammes.
Rare exemplaire non plié.

Produits Connexes